Retour au numéro
Vue 18 fois
décembre 2019

QUELS JOBS AUJOURD’HUI DANS LE SECTEUR DE L’ÉNERGIE ?

Le dossier de la revue est consacré aux sources d’énergie, mais quelle est la place du secteur de l’énergie dans l’emploi des Mineurs? Pour répondre à cette question nous disposons à Intermines de deux sources privilégiées d’information, l’annuaire des Mineurs ainsi que le jobboard des offres d'emploi.


Rappelons que le jobboard Intermines est un service d’annonces d’emploi à profil Mineur. Il est accessible via la page Carrières des sites des trois Associations par l’outil “Le job Board”.

Cet outil permet non seulement de consulter les offres d’emploi en cours, mais aussi de s’abonner à une alerte en précisant les critères des offres que l’on souhaite rece­voir dans sa messagerie. Deux mille Mineurs environ sont inscrits aux alertes. Sachant que plus de 20 000 offres d’emploi sont recensées chaque année, via les grands canaux de recrutement ou via des annonces directes, il s’agit d’un bon instrument de veille et de recherche à mettre dans sa panoplie.

S’intéressant au domaine de l’énergie, l’analyse rapide de l’annuaire montre qu’il est aujourd’hui le secteur d’emploi numéro un des Mineurs. Sur une dizaine de milliers de Mineurs dont on connaît le secteur d’activité, l’énergie, y compris production de pétrole et de gaz, emploie 16% des Mineurs, assez loin devant tous les autres secteurs (voir “Classement des secteurs d’activité” ci-contre). L’analyse des offres d’emploi collectées sur le jobboard d’Intermines montre que le secteur de l’énergie, production comprise, représente une part sensiblement moins importante. Sur un an, d’octobre 2018 à septembre 2019 inclus, le secteur de l’énergie a diffusé un peu plus de mille offres d’emploi dans le jobboard, soit 5% des offres, au huitième rang de l’ensemble des secteurs d’activité. A contrario, l’informatique arrive au premier rang des offres diffusées, avec 15% des offres d’emploi, tandis que ce sec­teur n’emploie que 8% des Mineurs. Ainsi l’Informatique propose trois fois plus d’emplois que l’Energie, tandis qu’elle emploie deux fois moins de Mineurs. S’il est impos­sible de prédire l’avenir, ce constat devrait cependant inciter tout jeune Mineur à considérer sa formation en informatique avec beaucoup d’attention!

Il apparaît très logiquement que les offres dans le secteur de l’énergie sont les plus consultées par les Mineurs, et inversement dans le secteur de l’informatique.

Il est également intéressant de repérer les annonceurs du secteur de l’énergie qui se sont montrés les plus actifs sur cette période récente. Le top 20 suivant mentionne les sociétés les plus actives par ordre de volume d’annonces (voir ci-contre), les cabinets de recrutement ayant été classés par ailleurs.

À première vue, le développement des énergies renou­velables ne donne pas lieu à de nombreuses offres d’emploi... il faudrait une analyse plus poussée pour l’expliquer. Une hypothèse serait que les sociétés opérant dans les énergies renouvelables n’ont pas besoin de diffuser d’offres, le flux des candidatures spontanées leur suffisant amplement. Mais ce n’est là qu’une hypothèse.

On relève d’ailleurs que l’offre d’emploi qui a rencontré le plus de succès, parmi mille annonces, correspond à un poste “d’ingénieur analyse de données de projet éolien”, pour un débutant, diffusé par la société DNV GL. Le top 10 des annonces les plus consultées est donné dans le tableau ci-contre.

Pour conclure le secteur de l’énergie reste bien évidem­ment un secteur d’emploi très robuste pour les Mineurs, mais en forte concurrence avec les secteurs de l’Informa-tique, des équipements, de la banque/assurance, des télécoms, du BTP, tandis que les offres de jobs dans les énergies renouvelables semblent encore l’exception plu­tôt que la règle. ▲

Auteur

Ingénieur généraliste à vingt-deux ans, j'ai alterné les jobs de manager de petites et grandes équipes, en exploitation, ingénierie, systèmes d'information, marketing, vente, communication B2B, B2C as well. Ensuite directeur général de filiales dans différents métiers, j'ai eu la responsabilité d’en définir la stratégie dans des contextes de fort changement, puis d’en conduire la mise en œuvre jusqu’à atteindre les objectifs fixés.
Ma dernière fonction dans l’industrie m'a conduit à exercer un rôle clé pour l'ouverture réussie du marché du gaz naturel en France, en liaison étroite avec le régulateur de l'énergie ainsi qu'avec les acteurs européens du secteur de l'énergie.
Aujourd’hui bénévole et consultant, mon objectif est d'aider jeunes et actifs à s'accomplir dans leur vie professionnelle, future ou déjà engagée.
Cela se traduit notamment par des actions permanentes au sein de l’association Jobirl, qui met en relation jeunes scolaires et professionnels en activité, et au sein du groupement Intermines, qui fédère les diplômés des écoles des Mines, dont je suis le DGA carrières. Voir les 4 autres publications de l'auteur

Articles du numéro

Commentaires

Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.