Retour au numéro
Vue 5 fois
octobre 2019

PAROLES DE STARTUPPERS - “BIEN MESURER L’IMPORTANCE DE L’ASSOCIATION : C’EST UN VRAI MARIAGE”

Quel a été l’élément déclencheur de décision de création ?

J’ai toujours eu l’envie d’entreprendre et de créer un projet qui puisse impacter la vie de nombreux consommateurs. J’ai d’abord pris conscience, en troisième année des Mines, de l’impact écologique de la consommation de viande (15 % des émissions mondiales de gaz à effets de serre). J’ai ensuite rencontré Salomé, qui avait un profil plus business, très complémentaire au mien. Nous avions toutes les compétences en interne pour travailler sur le produit et nous nous sommes donnés un mois pour tester l’équipe. Notre bonne dynamique nous a donné envie de poursuivre et de lancer Vegg’up. Il faut dire que je ne prenais pas beaucoup de risque en sortie d’école, puisque je savais que je pouvais rebondir facilement après un échec entrepreneurial : c’est une expérience assez recherchée en entreprise.

Quel danger inattendu as-tu perçu ?

Après avoir lancé notre application en Janvier 2018 – avec une très bonne croissance organique et rétention de nos utilisateurs –, nous pensions que de bons chiffres suffiraient pour lever des fonds et recruter une plus grande équipe autour du produit, à la manière des réseaux sociaux qui ont attendu longtemps avant de monétiser. En France, les fonds exigent souvent un revenu mensuel récurrent… à part pour des réseaux sociaux pouvant toucher des centaines de millions d’utilisateurs. Nous avons donc dû tester de nombreux modèles économiques, tout en trouvant des subventions publiques et privée pour garder de la trésorerie.

Quels conseils donnerais-tu à un créateur avant ou après la création ?

C’est de bien mesurer l’importance de l’association : c’est un vrai mariage. On passe 45 heures par semaine avec son associé(e), dans les moments les plus durs comme les plus heureux. Il faut avoir envie d’aller boire un verre avec cette personne et savoir se soutenir quand l’un des deux perd de la motivation. Cette association fonctionne bien si on est capable d’être complémentaire du point de vue des compétences, et si on peut comprendre l’autre et sa manière de travailler.

 

Auteur

Étudiant dans la P13 des Mines Paristech, (anciennement Lycée Fénelon, Grasse puis Classe Préparatoires MP à Stanislas)
A effectué un semestre de recherche pendant la deuxième année aux Mines, dans le Centre de Robotique des Mines. Celui-ci portant sur la conduite assistée par réalité virtuelle (à travers l'Oculus Rift).
Le projet Mécatronique (cours de la deuxième année) a porté sur la Coupe de France de Robotique et m'a permis de développer mes compétences en C#.
Président du Club Voile pendant la deuxième année pour organiser la croisière de fin d'année accueillant 30 élèves et les emmenant pour 4 jours dans le Sud de la France à bord d'un habitable. De même participation à plusieurs régates annuelle (Voiles en Seine, Voiles du Havre ...)
Vice Président de la Radio PSL, créée par notre équipe de 4 mineurs et visant à développer des émissions produites par les élèves des différentes écoles de PSL, de manière à créer une force fédératrice de cette union.
Parle anglais couramment et espagnol de manière intermédiaire.
Langages informatiques : C#(mécatronique), Python, Java (cours d'informatique des Mines), C++ (en cours d'acquisition),
Passion pour le foot (avec l'équipe des Mines, championnat universitaire), tennis (anciennement classé 30/1), voiles, ski, échecs (au sein des Mines). Les voyages culturels m'intéressetn également depuis mon plus jeune age (Inde, Indonésie, Brésil ...).

Articles du numéro

Commentaires

Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.