Retour au numéro
Vue 69 fois
septembre 2020

LE REGARD DÉCALÉ

Cette page n’a pas valeur de prescription: il ne s’agit pas de livres recommandés pour temps de crise, mais de livres qui me sont tombés sous la main par temps de crise...


 

On commence avec une piqûre de rappel. On vous avait présenté dans un numéro récent Malacqua, de Nicola Pugliese (ed. Do, 2018), sous-titre Quatre jours de pluie dans la ville de Naples dans l’attente que se produise un événement extraordinaire. Quoi de plus banal que la pluie tombant avec une implacable régularité? Mais qu’on essaie d’imaginer cela pendant 4 jours sans discontinuer, ça devient intenable. Voilà qui renvoie directement à la période de confinement vécue...
Cet article est réservé aux cotisants ou aux abonnés à la revue

Auteur

Articles du numéro

Commentaires

Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.