Retour au numéro
Vue 64 fois
mai 2015

Financement de la rénovation et de la mise aux normes d’une maison de retraite

Position du problème des mises aux normes

L’étude présente s’inspire d’un cas réel.

Celui d’une maison de retraite qui a été construite en Île-de-France Seine en 1992 et qui n’était déjà pas aux normes en vigueur lors de son inauguration pour ce genre d’établissement.

Un seul ascenseur pour les fauteuils roulants, des conduites en plastique pour eau froide mais utilisées pour l’eau chaude, absence de douches dans les chambres, etc.

La mise aux normes s’est traduite par la mise à nu totale des murs pour refaire les chambres froides des cuisines, l’isolation, les conduites d’eau de chauffage, l’éclairage, la literie et l’électricité.

Les travaux ont duré trois ans et coûté 12 M€.

À cette somme s’est ajoutée la réalisation d’une structure d’accueil Alzheimer obligatoire maintenant dans tous les éta­blissements de ce genre.

Position du problème financier

Dans la fonction publique, l’exploitation d’une maison de retraite est divisée en trois secteurs cloisonnés.

  • L’hébergement (hôtellerie) fixé de manière unilatérale par le Conseil Général sous la forme d’un prix de journée payé plus ou moins partiellement par le retraité.
  • La dépendance (perte d’autonomie pour faire face aux mouvements de la vie courante) mesurée sur six degrés et payée par le Conseil Général sous la forme d’une dotation globale calculée annuellement.
  • Les soins médicaux pris en charges par la Sécurité sociale.

Le tableau ci joint intitulé «Équation impossible à tenir pour le financement d’un tel projet» montre que dans une réalité économique projetée selon le cas de 15 à 30 ans, il faudrait augmenter le prix de journée de 14% comme dans toute société privée.

Cliquez pour agrandir
Un EPAD, maison de retraite privée à but non lucratif, géré comme un établissement public avec le Conseil Général

Or, le Conseil Général déclare que l’évolution du prix de jour­née doit suivre au plus le coût de la vie.

1% est un maximum en 2011.

Comment fait donc le directeur de la maison de retraite pour résoudre cette équation connue de tous les politiques et de toutes les autorités de tutelles ?

Suivez notre regard... Il se dé...bat pour faire entendre le bon sens.

  • Il conçoit son projet avec l’aide d’un bureau d’études sélec­tionné par appel d’offres pour assurer l’assistance à maîtri­se d’ouvrage (le directeur).
  • Il obtient l’accord des autorités de tutelles pour faire l’investissement. Le Conseil Régional peut prendre en charge 10 à 15% de celui-ci.
  • Il passe un appel d’offres pour trouver une entreprise géné­rale (préférable car elle assure la responsabilité de la maîtri­se d’œuvre).
  • Le directeur avec l’accord de son conseil d’administration, présidé statutairement par le maire de sa commune, fait un appel d’offres pour obtenir un prêt bancaire du montant des travaux remboursable sur 30 ans.

Cliquez pour agrandir

Sachant que les amortissements comptables peuvent se faire selon les cas sur 30 voire 50 ans.

  • Les travaux sont donc payés par le trésor public puisque le prêt des banques est accordé pour leur montant.

Et la suite ? L’État montre l’exemple

Mais cela ne résout pas le trou de trésorerie dû à la perte d’exploitation et au remboursement des prêts.

Alors, les déficits s’accumulent et des banques se trouvent là pour faire des prêts revolving ou non. ■

 

 

Auteur

Ingénieur métallurgiste aluminium, cuivre, fonte malléable
A pratiqué la Direction générale par interim
A été Directeur général d'une société fabriquant isolateur verre, composite en Europe, au brésil et aux USA

Actuellement représente deux sociétés espagnoles fabriquant de l'appareillage électrique pour ligne aérienne électrique.
A une bonne connaissance du négoce des produits métallurgiques .
Prodigue du coaching
A écrit trois romans sur l'industrie.
Président du Club Mines Livres.
A investi dans le solaire.
A investi dans l'édition électronique Voir les 22 autres publications de l'auteur

Articles du numéro

Commentaires

Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.