Actualités

Partager sur :
16 mars 2021
Actualités

Intermines
Le management de transition

Vue 137 fois

Intervenant : Luc MAROT – Diplômé ESCP – Dirigeant de ADN Transition Partner

 

Qu'est-ce que le management de transition

D’après France Transition : recours à des compétences opérationnelles externes de haut niveau à durée limitée sur des missions spécifiques

Définition de chez ADN transition partner, le MANAGEMENT DE TRANSITION consiste à confier la direction d'une entité, d'une fonction ou d'un projet à un manager opérationnel expérimenté pendant une durée limitée dans l'atteinte d'un objectif

2 types de missions :

  • Transformation ou projets
  • Management relais ou remplacer une personne (congé maternité, attente de recrutement, …)

Pour LUC MAROT, c’est d'abord un rôle de management d’équipe, de prise de fonction ou une fonction transverse dans le cadre d'un projet ;

 

Il faut être :

  • Opérationnel,
  • Expérimenté

Pendant une durée limitée, une transformation à effectuer, un objectif à atteindre, le but n'est pas un recrutement au bout, même si certains cabinets font plus de missions de management relais, il peut y avoir un recrutement possible.

Dans le management « relais » pas de diagnostic à réaliser.

Le management de transition "à la française" dixit Luc MAROT, c'est la transformation (crise et retournement en est un type) en projet.

Par exemple, DAF pour l'amélioration du BFR, DRH pour la mise en place de PSE, directeur industriel pour fermeture d'usine ou délocalisation d’une partie de la production, mission de transformation dans les phases de croissance avec une intégration de filiales, de la transformation digitale et de la création de fonction, une PME qui n'a jamais eu de directeur des achats pour avoir des indicateurs et process performants transmis à 1 directeur des services généraux, ou à un contrôleur de gestion … quand les problématiques achats auront été revues en termes de qualité & délais, prestations « make or buy »…

 

Dans les sociétés d'intérim cadre, il y a une mission, on sélectionne un manager et on sélectionne des CV qui sont envoyés au client qui choisit et c’est le cabinet qui facture.

 

Le MANAGEMENT DE TRANSITION nécessite une compréhension précise des enjeux de la mission, et de rencontrer le N+1 pour bien comprendre les enjeux.

Le cabinet participe au recrutement du Manager de transition, voir assure la prise de contact.

Que fait-il ? : fait un diagnostic et commence à préparer un Plan d’action, au bout de 3 à 4 semaines, qui sera présenté au client avec les objectifs, les priorités, le calendrier prévisionnel ; ce sont des étapes importantes car il peut y avoir une modification suite l'intervention du Manager de transition et des objectifs initialement prévus.

Durant toute la durée de la mission, le cabinet fait le suivi de la mise en œuvre du projet, s'assure que les projets évoluent conformément à leur mise en place, fait des points réguliers avec le Manager de transition et le client.

Avant la fin de la mission, le cabinet doit s'assurer de la transition, que le projet est bien transmis à l’équipe interne ; le pire serait une mission réussie et projet mené à bien et qui, un an après, cesse d'exister car non appropriation par les équipes internes.

Il faut bien s'assurer que le Manager de transition a procédé à la passation de ce projet et fait passer aux équipes internes la capacité de faire évoluer les projets qu'il a mis en place.

 

Le Marché

A démarré aux Pays-Bas.

La France est très en retard par rapport à l'Allemagne et le UK, où la notion du MANAGEMENT DE TRANSITION s'assimile à l'intérim cadres.

En Italie et en Espagne beaucoup moins développé également.

 

CA 2019 : 440M€ (Pas de croissance) - environ 3000 missions, 1000 en manager de transition « en direct » et 2000 missions (1/3 management relais et transformation) par des cabinets.

Les consultants passent beaucoup de temps à faire de l'"évangélisation" du marché : très normé, celui-ci commence à s’ouvrir mais cela reste encore très marginal dans le contexte sanitaire actuel.

50% de croissance en 2017 et 2018

20 fois moins que le consulting et qu'en Allemagne et GB

2020 a subi forte baisse de l'ordre de 30%.

 

Les secteurs d'activités : Industries, services, Distribution, Autres : banque, assurance, collectivités territoriales

Taille d'Entreprises : 45% d'ETI, 28% Grandes entreprises et grands groupes - filiales, PME financés par le capital développement

De nos jours, il est plus facile de trouver un CDI (même à 55 ans) qu'une 1ère mission de MANAGEMENT DE TRANSITION.

 

Type de fonctions : les plus représentées sont dans le domaine des finances

La liste des cabinets de Management de transition est sur XERFI

 

Qualités pour être Manager de Transition :

 

  • Avoir déjà effectué des missions auparavant
    • Ou être un manager expérimenté
  • Savoir manager et avoir dirigé des équipes
  • Savoir mener des projets du début à la fin
  • Être orienté résultat
  • Être bon en management
  • Savoir d'adapter
  • Avoir une bonne comm’
  • Être réactif
  • Résistant au stress
  • Être mobile
  • Savoir s'engager
  • Ne pas être superficiel
  • Ne pas être rigide et avoir des idées préconçus
  • Ne pas être perfectionniste et indécis
  • On est là pour dire ce qui est
  • Ne pas être prétentieux

 

 

Des qualités indispensables : Engagement, Leadership, Intégrité, être Terrain, penser Equipe) = l’acrostiche ELITE

 

Juridiquement

La société de MANAGEMENT DE TRANSITION passe un contrat et facture des honoraires (quotidien, mensuel) au client.

Le manager de transition a sa propre structure et facture ses honoraires, ou passe par du portage salarial.

 

La suite après le confinement et la crise du COVID 19

Ça bouillonne, mais Luc MAROT n’est pas très serein sur cette question.

 

Rémunération

La moyenne de facturation en MANAGEMENT DE TRANSITION est de l'ordre de 25K€/mois soit environ 1200€/j

Les cabinets de MANAGEMENT DE TRANSITION prennent entre 30 à 40% du CA des missions (25 à 35% pour intérim cadres)

Soit 25K€ soit 16K€ pour les managers (quand Portage salariale 8K€ en Net) soit 100 à 110K€/an

 

Quelle est la meilleure manière d'être dans les "cartons" de ces cabinets

Dans tous les cabinets, il y a des viviers de CV

Par exemple, VALTUS fait moins de 400 missions par an ; ADN Transition Partner, 3000 Managers inscrits et moins de 30 missions en 2020

Essayer de se faire référencer et pour cela avoir un entretien en physique

Pour augmenter sa désirabilité :

  • Un CV en 2 pages
  • Sur la lettre d’accompagnement : décrire son expérience et spécifier les missions et réalisations très pertinentes
  • Dans le mail d’accompagnement, insister sur les réalisations et surtout les langues

 

Quelques missions dans le public et parapublic existent.

 

Pour entrer dans les marchés de Management de transition :

  • Montrer ses réalisations remarquables, qui sortent du lot
  • Avoir fait plein d'entreprises, (cela qualifie le mieux) et cela est très positif (3 à 5 ans dans chaque entreprise)
  • La tendance est de vouloir postuler et se présenter sur un poste qui est soit le dernier soit le plus « « capé »
  • Ne pas se survendre néanmoins

 

 Serge Henry

Ingénieur, Administrateur du réseau UFF
https://www.linkedin.com/in/sergehenry28/




Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.