Actualités

Partager sur :

Intermines
Carrières : L'Ego, sa signification par Marion Jesu (N2004)

14 avril 2022 Actualités
Vue 210 fois

L’”égo”, par étymologie et sémantique, signifie la représentation qu’on a de soi. L’”égo” c’est donc nous-même dans notre référentiel de perception.

En somme, “avoir un problème d’égo” veut dire qu’on a un problème avec soi-même, et “avoir un problème avec l’égo de quelqu’un” revient à dire que c’est l’individu qui pose souci. La question se pose donc de savoir si les bons mots sont bien utilisés pour exprimer la réalité ressentie.

Faisons un petit exercice : repensez à la dernière fois où l’égo de quelqu’un vous a posé souci, de quoi s’agissait-il ?

Plusieurs options possibles.

Il se peut que la personne se soit permise quelque chose que vous n’auriez pas fait. C’est donc son comportement qui vous a dérangé, et qui est venu heurter une de vos valeurs (respect, justice).

Il se peut que la personne n’ait pas révélé ses réelles intentions et que vous ayez découvert qu’elle avait tu un certains nombres de choses concernant ses aspirations. Encore une fois, c’est son comportement qui a posé problème et est venu déranger des valeurs importantes pour vous (honnêteté, communication).

En bref, quand on dit que l’égo de quelqu’un nous dérange, c’est en fait son comportement à notre égard qui nous pose problème. Par causalité nous associons cela à un souci d’égo (démesuré souvent) alors qu’il s’agit surtout d’un désalignement en matière de valeurs, en tout cas des critères d’actions et d’expressions de celles-ci.

Dans les niveaux logiques de R. Dilts, l’identité est juste au-dessus des valeurs et des croyances. Ces croyances traduisent comment l’identité devient l’égo, et par ruissellement elles influencent le comportement. En associant un problème d’égo à un souci de comportement, on crée une confusion entre “je fais/je suis”. Dans votre référentiel, ce qui vous pose problème de la part des autres n’est pas ce qu’ils sont mais ce qu’ils font, car c’est cela qui construit votre environnement (premier niveau logique). En vous attaquant à l’égo de la personne qui vous pose problème, vous visez la mauvaise cible (et risquez donc par principe de ne rien atteindre du tout).

L’égo n’est pas un problème : lié à l’identité, il est tout en haut des niveaux essentiels, découlant de la mission de vie. Être soi, se sentir soi, se percevoir sont essentiels pour développer une estime de soi (amour, image, confiance), déceler ses besoins et ses valeurs et piloter ses actions en congruence. Vouloir combattre l’égo, c’est combattre l’individu dans son essence première, et c’est d’une brutalité notoire.

Le pivot entre l’égo et les autres est donc le comportement. Quand l’égo de quelqu’un semble vous contrarier, ce sont en fait ses actions qui sont responsables de votre inconfort et sur lesquelles vous pouvez donc faire un feedback.

Quant à votre propre ego, nul besoin de le prendre comme cible ! Il est votre allié car il exprime qui vous êtes. Si vous voulez contrôler ce qui pourrait déranger votre entourage, concentrez vous sur votre comportement et ce qui en active la dynamique : vos croyances et vos émotions. Plus vous laisserez votre égo exister et prendre sa place dans votre existence, plus facile sera le pilotage de vos actions en alignement et congruence.

Marion JESU (N2004)

Coach




Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.